Maquette avion l''A310 Esterel FAF en bois'

Nouveau

Attention : derniers articles en stock!

126,67 €

Ajouter à ma liste

Fiche technique

videojl-S4dYpay8
Dimensions(46x44) cm
Echelle 1/100 ème
Matiere bois massif
Peinture à la main
Socle Acacia

Plus d'infos

Réalisée en bois massif, sculptée et peinte à la main, cette magnifique maquette de collection sur socle en Acacia est une réplique détaillée et parfaite de cet avion légendaire.

 

L'escadron de transport "Esterel" est créé en mai 1968 sous l'acronyme 2/60 sur la base aérienne de Vélizy-Villacoublay. Il prend alors en compte le DC8 appartenant précédemment au GLAM, basé sur le terrain du Bourget, et qui assure essentiellement la desserte du Centre d'Expérimentation du Pacifique.

Les missions de cette nouvelle unité sont élargies au transport de fret et de passagers à longue distance (dit "transport stratégique"). La symbolique de l'escadron est alors toute simple et apparaît sur l'insigne de l'unité: un DC8 sur fond de globe terrestre et une ligne qui fait le tour de ce globe en passant par la France.

Un deuxième (1970), puis un troisième (1972) DC8, issus de la compagnie UTA, viennent renforcer les capacités de l'escadron. Un quatrième suivra en 1976. Entretemps, le transfert des activités techniques d'UTA sur la plateforme de Roissy-Charles de Gaulle entraîne celui des avions de l'Esterel sur ce même aéroport.

Au début des années 1980, l'armée de l'air opte pour la livraison de deux nouveaux appareils et la remotorisation de la plupart des anciens avec les réacteurs franco-américains CFM 56. Les DC8-55 deviennent ainsi des DC8-72, certains étant convertibles en version cargo

Les années 1990 verront une augmentation très nette de l'activité de l'unité pour le soutien des forces françaises disséminées partout dans le monde, et en dépit de l'interruption des essais nucléaires dans le Pacifique.

En 1994, les bureaux et le personnel de l'escadron font mouvement vers la base aérienne 110 de Creil qui vient d'être réactivée. La dernière Caravelle de l'armée de l'air sera prise en compte par l'escadron de 1988 à 1992, puis deux Airbus A310 seront réceptionnés en 1993, suivis d'un troisième en 2001, alors que la flotte des DC8 diminuera progressivement jusqu'à son extinction en 2004.

Parallèlement à son activité de soutien des forces armées, l'escadron est amené à intervenir pour tout transport stratégique ordonné par les autorités françaises, notamment en cas d'évacuation massive consécutive à un bouleversement politique ou une catastrophe naturelle. À ce titre, les équipages de l'Esterel sont souvent décrits comme "ceux qui vont où les autres ne vont pas"1.

L'année 2006 verra l'affectation de deux Airbus A340 qui représentent un saut capacitaire et technologique considérable, même si le vénérable DC8 et ses 36 années de bons et loyaux services au sein de l'unité restera encore ancré pour longtemps dans la mémoire collective.