Maquette avion Douglas Skyraider AD 4N Aures Nementcha

Nouveau

Attention : derniers articles en stock!

120,83 €

Ajouter à ma liste

Fiche technique

Dimensions (39 x 48) cm
Echelle 1/30 ème
Matiere bois massif
Peinture à la main
Socle Acacia

Plus d'infos

Réalisée en bois massif, sculptée et peinte à la main, cette magnifique maquette de collection sur socle en Acacia est une réplique détaillée et parfaite de cet avion légendaire. Le Douglas A-1 Skyraider ou AD Skyraider fut le dernier bombardier d'appui tactique mono-moteur à pistons fabriqué au monde. En effet, il est sorti à l'époque ou les premiers chasseurs à réaction entrèrent pleinement dans la partie. Il n'en a pas moins montré avec succès ses capacités au combat.

Le Skyraider fut conçu pour remplacer le SBD Dauntless à l'issue de la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais il arriva trop tard pour y participer. Le projet fut imaginé en 1944 mais ce ne fut qu'en 1945 qu'il vit le jour.

À l'origine il devait se nommer Dauntless II, mais en février 1946, il prit la dénomination de Skyraider. L'appellation AD-1 vient du fait que c'était le premier avion d'attaque de Douglas. L'AD-2 sort en 1948 portant des modifications sur le train d'atterrissage, dans le cockpit et dans le renforcement des ailes. En 1950 apparaît l'AD-3 avec de nouvelles modifications, notamment sur les hélices et dans le cockpit.

Puis sort la version AD-4, c'est la version la plus construite. Les versions AD-5 en 1951, avec un plus grand espace intérieur, permettaient le transport de troupe dans sa soute. Vint ensuite l'AD-6 une version amélioré du précédent modèle, puis l'AD-7 qui fut construit jusqu'en 1958.

3 180 Skyraider ont été construits.

AD-4N : version d'attaque de nuit avec un équipage composé d'un pilote et deux opérateurs radar. Pour cette variante, le compartiment radar remplace les aérofreins, l'accès se fait par une porte vitrée de chaque côté du fuselage et une écope située sur le dos de l'appareil assure la ventilation de l'équipement.

La France reçut 113 de ces avions, qu'elle employa principalement durant la guerre d'Algérie, notamment dans le rôle d'avion antiguérilla et dans le cadre du remplacement des vieux North American T-6 Texan de la dernière Guerre mondiale qui étaient jusqu'alors employés dans ce même rôle.

Pendant la Guerre d’Algérie « Aurès-Nementcha », était une zone qui allait de la frontière tunisienne (ligne Morice) à Bou-Saada.

Une partie des Skyraider français furent revendus aux ex-colonies françaises qui en firent usage entre les mains de mercenaires lors des nombreux coups d'États que connut notamment le continent africain.