Maquette avion Arado Ar 196 en bois

Nouveau

Attention : derniers articles en stock!

147,00 €

Ajouter à ma liste

Fiche technique

videowDcmnpjNtPU
Dimensions (35 x 40) cm
Echelle 1/32 ème
Matiere bois massif
Peinture à la main
Socle Acacia

Plus d'infos

Réalisée en bois massif, sculptée et peinte à la main, cette magnifique maquette de collection sur socle en Acacia est une réplique détaillée et parfaite de cet avion légendaire. L'Arado Ar 196 est un hydravion de reconnaissance, avion embarqué standard de la Kriegsmarine durant la Seconde Guerre mondiale. Très apprécié par ses pilotes, il reste considéré comme un des meilleurs appareils de sa catégorie, surclassant les appareils similaires utilisés par les Alliés.

En 1935, le RLM demanda à Heinkel de lui proposer un hydravion de reconnaissance catapultable pour remplacer le biplan Heinkel He 60 des Bordfliegerstaffeln.

Arado proposa un monoplan. L’appareil dessiné par Walter Blume se présentait comme un monoplan biplace en tandem, le fuselage étant construit en tubes d’acier avec revêtement entoilé à l’arrière tandis que la voilure bilongeron, repliable le long du fuselage, était entièrement métallique.

La formule de ce dernier devant lui assurer de meilleures performances, le RLM commanda 4 prototypes. Le futur appareil fut désigné Ar-196 non pas pour indiquer une évolution de l’Ar 96, mais parce que l’avion était destiné à équiper le groupe aéronaval 196.

Au cours des essais de forte houle à Travemünde le V-4 fut victime d’une rupture de bâti-moteur, entrainant un début d’incendie et la destruction du prototype. Il fut remplacé rapidement par un nouveau prototype, Ar 196V-5 [D-IPOD] équipé d’un moteur BMW 132K de 950 ch entrainant une tripale à pas variable. Une tripale du même type fut par la suite montée sur le V-1 pour essais comparatifs et le BMW 132K sera retenu pour les versions de série.

Livrés au cours de l’été 1937, les monoplans Arado se révélèrent meilleurs que les biplans Focke Wulf, mais les deux versions du premier affichaient des performances comparables ; le catamaran ne fut retenu que parce que mieux compatible avec les catapultes.