Maquette avion Spad 7 du Capitaine Fonck en bois

Nouveau

Attention : derniers articles en stock!

154,00 €

Ajouter à ma liste

Fiche technique

Dimensions (33 x 42) cm
Echelle 1/20 ème
Matiere bois massif
Peinture à la main
Socle Acacia

Plus d'infos

Réalisée en bois massif, sculptée et peinte à la main, cette magnifique maquette de collection sur socle en Acacia est une réplique détaillée et parfaite de cet avion légendaire.

Le SPAD S.VII est un avion biplan français utilisé lors de la Première Guerre mondiale. Ce fut le premier d'une série de chasseurs biplans à succès, fabriqués par la SPAD. Comme ses successeurs, le S.VII fut reconnu comme un appareil solide et robuste, possédant de bonnes caractéristiques de vol. Ce fut la monture d'un certain nombre d'as célèbres, comme le Français Georges Guynemer, l'Italien Francesco Baracca ou encore le Capitaine Fonck.

Louis Béchereau, ingénieur en chef de la société SPAD, dessine rapidement le prototype d'un nouveau chasseur, de type SH-1. Ce nouvel avion est essentiellement conçu à partir d'une version plus petite du SPAD A.2, dont il conserve la voilure et les mâts d'interplan (mais en supprimant la "chaire" de l'observateur en avant de l'hélice). C'est le pilote d'essai Bequet qui prend les commandes de ce prototype en avril 1916.

Les essais en vol révéleront une excellente vitesse de pointe et une très bonne vitesse ascensionnelle. Sur le SPAD, la combinaison d'une grande vitesse et d'une bonne capacité de plongée permit aux pilotes alliés de prendre l'initiative d'engager ou de quitter le combat très rapidement. Si ce nouveau chasseur était robuste et se révéla être une plate-forme de tir très stable, certains pilotes regrettèrent tout de même son manque de maniabilité comparé aux Nieuport 11 et 17.

Très tôt dans le développement du SPAD S.VII, les Britanniques montrèrent un intérêt évident pour ce nouveau chasseur. Trente avions furent d'abord commandés, mais devant les difficultés connues en début de production, des mesures furent prises pour produire le S.VII sur le sol britannique. Blériot SPAD Aircraft & work et Mann, Egerton & Co. Ltd produiront aussi des appareils sous licence.

Cependant, il est rapidement apparu que les lignes de production britanniques avaient des normes de qualité inférieures, produisant, au fur et à mesure, un avion de moindres performances. La qualité des coutures, la fragilité du train et le manque d'efficacité des radiateurs firent que la plupart des S.VII Britanniques furent utilisés à des fins de formation, les unités de première ligne étant équipées de modèles français. La production britannique fut rapidement arrêtée en faveur d'autres appareils (environ après 220 avions).

Le SPAD S.VII fut progressivement remplacé par le SPAD S.XIII, mais resta un atout important pour l'aviation militaire pendant la guerre.

Le Capitaine Fonck est l'« as des as » français et alliés de la Première Guerre mondiale avec 75 victoires officiellement homologuées. René Fonck termine la guerre avec tous les honneurs, arborant une croix de guerre 1914-1918 enrichie de 28 palmes et d'une étoile, la plus « chargée » à ce jour, ainsi que de nombreuses décorations étrangères. De plus, et surtout, son palmarès de pilote de chasse est stupéfiant.